• Photographie de boudoir
  • Photographie glamour
  • Photographie sexy
  • Photographie érotique
  • Photographie de couple
  • Photographie de charme
  • Photograhie de lingerie
  • Photographie de nus
  • Photographie fetish
Logo de Photoglams

Service de retouche photo
professionnelle spécialisée

Les formes, la peau et le style

La retouche photo dans le domaine du charme passe principalement par trois étapes, le travail des formes, l'adoucissement de la peau et le travail du style de l'image. Retrouvez en détails les caractéristiques de chaque étapes.

Le travail des formes

Le remodelage des formes est la première étape de la retouche, elle consiste à ajuster les formes et les courbes pour faire disparaître un éventuel surpoids et accentuer les points forts. Le retoucheur va commencer par retravailler les courbes afin d’affiner ou densifier la silhouette globale, de faire perdre quelques kilos ou d’en rajouter, de remonter un peu les fesses ou de rentrer le ventre.

Ensuite il va remodeler plus en détails chaque partie du corps, et ce de plus en plus finement pour faire apparaitre les détails subtiles laissant deviner les muscles cachés par la graisse. La graisse et l’absence de muscle sont les deux cibles principales de cette étape de la retouche. Si un corps trop musclée peut paraitre inesthétique, une légère musculature reste néanmoins un élément incontournable d’un corps en pleine santé.

Le sous-développement des muscles amènent à une distension de la peau et des formes en général : les fesses et les seins tombent, les jambes et les bras s’arrondissent, le corps est de plus en plus soumis aux lois de la gravitation. Le retoucheur doit donc maîtriser parfaitement l’anatomie musculaire du corps humain, et tout particulièrement, la finesse des détails de la musculature féminine.

Le travail de la peau

Effacer les défauts et adoucir la peau tout en restant naturel et invisible, tel est l'un des grands challenges pour un retoucheur. Il n’existe pas vraiment de technique universelle, et chaque retoucheur sera amené à développer sa propre technique, ce qui explique pourquoi le rendu d’une peau retouchée diffère autant d’un retoucheur à un autre.

On peut trouver de nombreux logiciels qui lissent ou adoucissent la peau de manière complètement automatique, ces logiciels sont tellement démocratisés qu'on les trouve même intégrées aux téléphones portables. Mais un bon retoucheur n’utilisera jamais ces logiciels, car non seulement ils ne sont pas fiables, mais surtout ils ne sont pas sur-mesure : c’est le logiciel qui décide ce qu'il faut retoucher et comment le retoucher, et non le retoucheur.

A la main il va donc effacer, si besoin, les traces d’acné, cicatrices et autres taches disgracieuses, mais également les tatouages, les marques de piercing et les plis non-désirés. Puis il s'attaquerra à la cellulite, au flétrissement et à toutes autre marque de vieillissement. Enfin il travaillera le teint et corrigera d’éventuelles problèmes de pigmentation et autres marques de bronzage.

Le travail du style

Le style joue parfois un rôle très important, en mettant en valeur la photo et par concéquent le modèle. En photographie argentique on appelait ça le développement. On allait dans un laboratoire avec ses négatifs, et on revenait quelques jours plus tard récupérer la pellicule développée et les photos tirées.

Le processus de développement consiste à transformer un film négatif en une image positive. Pour la photographie numérique il en est un peu de même. Le capteur d’un appareil numérique capture une suite de données comparable à un négatif, qui sera ensuite analysée par un logiciel pour la convertir en image selon des paramètres déterminés. Si n'importe quel appareil photo peut développer automatiquement les photos, un professionnel préfèrera faire cette étape lui-même plutôt que de laisser son appareil le faire à sa place.

Le développement consistera à travailler globalement la lumière, les ombres, la dynamique et le contraste, mais également la chromie et les teintes de chaque couleur. Telle était le travail d’un développeur au temps de l’argentique, et telle est le travail d’un retoucheur ou d’un photographe à l'ère du numérique, afin de correspondre au maxiumm au style et aux préférences d’un photographe.

Nos derniers articles

Voir les autres articles
Choose your language :